Végétalisation de façades Stadtgärtnerei Zurich

Le défi Dans le cadre de la remise en état, trois toits plats ont été végétalisés de manière extensive. Quatre systèmes différents de végétalisation des façades ont été réalisés sur l’un des bâtiments non chauffés. Ils servent également de solutions types pour les maîtres d’ouvrage qui souhaitent végétaliser leur bâtiment et ainsi mieux le protéger de la surchauffe en ces temps de changement climatique.
Solution Dans le cadre de la remise en état, trois toits plats ont été végétalisés de manière extensive. Quatre systèmes différents de végétalisation des façades ont été réalisés sur l’un des bâtiments non chauffés. Ils servent également de solutions types pour les maîtres d’ouvrage qui souhaitent végétaliser leur bâtiment et ainsi mieux le protéger de la surchauffe en ces temps de changement climatique.
Procédure Toitures végétalisées
Les toits plats des trois bâtiments ont été végétalisés de manière extensive. En raison de la statique, l’épaisseur du substrat était généralement limitée à 10 cm. Mais directement au-dessus des murs porteurs, il était possible d’atteindre jusqu’à max. 25 cm. Ainsi, les toits se présentent comme un paysage légèrement modelé. Ils sont en outre structurés par des tas de pierres et du vieux bois. Les semis ont été réalisés avec le mélange d’herbes de toit zurichoises de Grün Stadt Zürich.

Façades végétalisées
Les quatre systèmes suivants ont été réalisés :
  • Le système le plus simple, le plus classique et le plus économique a été choisi : la végétalisation de façade au sol. Dans ce cas, des plantes grimpantes plantées dans le sol en place s’élèvent le long de câbles en acier le long de la façade. Dans le cas du jardin municipal, ce ne sont pas les espèces habituelles comme la renouée ou la vigne sauvage qui ont été utilisées, mais des plantes utiles comme le kiwi, la mûre et la vigne. La végétalisation liée au sol ne nécessite pas d’arrosage automatique.
  • Le système le plus léger, mais le plus coûteux, est la façade verte suspendue et ventilée par l’arrière. Un voile de support est appliqué sur des plaques de support avec des poches remplies de substrat dans lesquelles les plantes poussent. Dans ce cas, seules des espèces sélectionnées, qui se contentent d’un espace minimal pour les racines, entrent en ligne de compte. Ce système est doté d’un arrosage automatique.
  • Un autre système lié à la façade consiste en des modules avec un plan de croissance vertical. Ici, on monte des panneaux avec des lamelles superposées. C’est dans ces lamelles que se trouve le substrat dans lequel les plantes s’enracinent. L’irrigation est également installée ici.
  • Le dernier système, également lié au mur, est celui des bacs à plantes horizontaux, qui peuvent par exemple être posés sur des saillies de façade existantes. Les bacs à plantes ont l’avantage d’offrir plus d’espace pour les racines que les deux autres systèmes liés à la façade. C’est pourquoi l’éventail des plantes appropriées est beaucoup plus large chez eux. Il est également possible de combiner des plantes grimpantes et non grimpantes. De plus, ces récipients sont plus faciles à planter et à entretenir. Le service municipal des espaces verts expérimente de nombreuses espèces indigènes afin d’acquérir de l’expérience.
Avantages / effets de la solution
  • La végétation variée et adaptée au site et les petites structures créées favorisent la biodiversité. Ils sont utilisés comme habitat et source de nourriture par les insectes, les oiseaux et les petits reptiles.
  • Grâce au refroidissement par évaporation des plantes et à l’ombrage des façades, le bâtiment reste plus frais en été. Les végétalisations ont permis de créer des exemples concrets pour les maîtres d’ouvrage et les architectes.
  • Les façades végétalisées servent également de surfaces d’essai à Grün Stadt Zürich pour recueillir des expériences concernant le choix des plantes, l’entretien et l’exploitation.
  • Le projet a permis d’utiliser de nombreuses espèces indigènes qui n’avaient pas encore été utilisées. L’éventail des espèces utilisées par la ville de Zurich pour la végétalisation des bâtiments s’est ainsi considérablement élargi.
Particularités, facteurs de réussite
  • Il s’agit d’une installation de démonstration qui permet de comparer directement différents systèmes de végétalisation verticale.
  • La propriétaire a explicitement exigé une végétalisation verticale et était également prête à supporter des investissements supplémentaires ou à faire des travaux de rénovation. fournir les soins nécessaires.
  • Le site est accessible au public, mais n’est pas exposé. C’est optimal pour une installation de démonstration, car cela permet de planifier avec un certain risque (biologique et esthétique).
  • Il était important d’avoir une bonne collaboration avec des spécialistes, en particulier avec l’architecte paysagiste, qui avait des connaissances préalables dans ce domaine.
Coûts
  • Niveau de prix des différents types de végétalisation :
  • Végétalisation extensive des toits : 45 Fr./m2Végétalisation des façades liée au sol : 800 Fr.
  • Système mural avec poches en non-tissé : 1900 Fr/m
  • Système mural avec lamelles : 2800 Fr/m
  • Système d’étagères avec bacs à plantes : 1200 Fr.
Connaissances
  • Des quatre systèmes, c’est celui au sol qui a connu le développement le plus continu. Les systèmes d’irrigation des végétalisations murales sont sensibles aux perturbations.
  • L’entretien et la taille des plantes diffèrent des travaux de jardinage conventionnels, il faut ici développer un savoir-faire pour l’entretien via le producteur.
  • Le choix des plantes doit être fait avec soin. Souvent, les plantes grimpantes qui ont fait leurs preuves sont les plus appropriées.
  • Il faut beaucoup de patience pour que l’image « prévue » (pour autant que cela soit possible) s’installe durablement.
Documentation
Contact Ville de Zurich, Office des bâtiments, Service de la construction durable, Amtshaus III, Lindenhofstrasse 21, 8021 Zurich

Données du projet

Réalisation
2016 – 2017
Site
Fellenbergstrasse 198, 8047 Zurich
Standard
SNBS 2.0 Bâtiment
Architecture
Mischa Badertscher Architekten AG, Zurich
Maître d'ouvrage
Immobilien Stadt Zürich représenté par l’Office des bâtiments (exploitant Grün Stadt Zürich)
Planification principale
Autres parties prenantes
Raderschallpartner architectes paysagistes, Meilen

Datenschutz | Impressum

Protection des données | Mentions légales